Les Biffins de la Porte Montmartre (puces de Saint-Ouen)

Les Biffins de la Porte Montmartre (puces de Saint-Ouen)

12 février 2009

Tract du 28 janvier à la mairie du 20e

Le 28 janvier, M. Delanoë rendait compte à la mairie du 20e arrondissement de son mandat. Les membres du comité de soutien et de l'association Sauve-qui-peut ont distribué ce texte, qui a reçu un accueil très favorable de la part des... habitants présents :
tract_24__28_janv
        • Quant à M. Delanoë, maire de Paris, il les prend de très haut lorsqu’ils
            l’interrogent  à l’occasion de ses « comptes rendus de mandat », les faisant
            passer pour des égoïstes, soucieux de leur seule situation, en quête d’aides
            sociales, tandis que lui mènerait une audacieuse politique de solidarité pour tous.

            Est-ce que ce sont là des attitudes que l’on attend d’élus du peuple ?

            Non, les biffins ne quémandent pas et n’aspirent à aucun privilège. Ils veulent que les
             pouvoirs publics cessent tout simplement de les persécuter et les laissent gagner
             dignement les fruits de leur travail.

            Ceux qui s’imaginent pouvoir régler le « problème » en les chassant se trompent
            lourdement et trompent la population. La plupart des biffins viennent vendre par
            nécessité vitale, ils reviendront coûte que coûte, comme ils l’ont toujours fait.
            Pressée par l’écrasement de son pouvoir d’achat, une part croissante de la
        population aura besoin de leurs services. La résistance à la répression s’organise donc.

         Le rapport de l’ADIE montre qu’il est possible d’organiser la vente dans de bonnes conditions,
         avec un espace clairement délimité et un service de propreté en fin de marché. La nature des objets
        pouvant être vendus et des règles de propreté pourraient être fixées par une charte à laquelle chaque vendeur         
        devrait se conformer pour être autorisé à vendre en versant une petite contribution.

        C’est ce que doivent faire M. Delanoë et les maires des arrondissements et communes limitrophes concernés,
        comme déjà en d’autres villes, au lieu de pourchasser les pauvres !


                Avec nous, exigez :
                –    l’arrêt de la répression à l’encontre des biffins, sur tout Paris
                –    l’organisation de marchés des biffins sur tous les sites de vente,
                sur des périmètres et selon des modalités définis en concertation avec les habitants

Posté par biffins à 15:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    QUELLE HONTE

    j'ai regardé le reportage sur enquète exckusive et j'ai HONTE, HONTE d'avoir la possibilité de faire mes courses alimentaires dans un commerce,d'acheter exagérément de l'alimentaire, de trop remplir remplir mes placard, mon frigo, de devoir jeter car j'ai acheté trop, et qui passe la limite du périssable, c'est vraiment trop triste et qu'elle chance que je puisse manger à ma faim, moi et certainement aussi ce charmant voisin qui a demander que l'on dégage ces pauvres gens que l'on appelle les biffins qui se trouvais sous le pont de la porte de montmartre.
    Voilà, c'est juste un coup de gueulle que je voulais faire ! ! !

    Posté par nounours et bab, 25 juin 2009 à 01:33

Poster un commentaire